Article

TRANSACTION FRAUDULEUSE : POUR 50 000 FCFA, ELLE AURAIT PAYE UN MANDAT DE 2 000 000 FCFA.

Dame A en partance pour l'intérieur du pays, a effectué un transfert d'argent de 2 000 000 FCFA à son nom sur bouaké. Une fois, sur place elle se rend dans une agence de transfert d'argent pour le retrait de son mandat, grande fut sa surprise de constater que son argent avait déjà été retiré. De retour sur Abidjan, elle dépose plainte auprès des services de la Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques (DITT) pour élucider cette affaire.

Les investigations menées par les officiers de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) ont permis de retrouver l'agence, où le mandat a été payé et ainsi remonter à la caissière qui serait DIBY ABENAN VICTORINE.

« J'ai reçu le code par un de mes amis, qui m'a proposé la somme de 50 000f si je payais un mandat de 2 000 000 FCFA, sans respecter les procédures de travail. J'ai trouvé la proposition intéressante pour moi, j'ai accepté et effectué le payement. Ensuite, j'ai réexpédié cet argent avec de nouvelles coordonnées qu'il m'a donné ». Ce sont les propos de la mise en cause lors de son audition qui auraient été corroborés par le Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN).

DIBY ABENAN VICTORINE a été défèrée devant le Parquet d'Abidjan, où elle pourrait être poursuivie pour paiement frauduleux de transaction électronique.

Category: